Quand les règles s’arrêtent

Cycles menstruels : Au delà du sang

N° 411 - Publié le 27 juillet 2023
natus111-AdobeStock

Magazine

4115 résultat(s) trouvé(s)

Dans l’imaginaire collectif, les règles ne manquent jamais au rendez-vous. Mais c’est loin d’être toujours le cas… Elles peuvent parfois s’interrompre plusieurs mois.

« C’est un phénomène fréquent chez les sportives de haut niveau, qui sécrètent des endorphines leur permettant de ne pas trop souffrir à cause de l'entraînement intensif, ce qui, par un effet sur le système nerveux central, entraîne une suspension des règles », explique Philippe Merviel, chef du service de gynécologie obstétrique du CHRU de Brest. De la même manière, lorsque l'organisme est fragilisé, notamment en cas d'amaigrissement très important ou de trauma psychologique, le cerveau “bloque” les règles.

Trouble hormonal

Médicaments1 et interventions chirurgicales2 peuvent aussi causer une interruption des menstruations. Sans oublier le syndrome des ovaires polykystiques, un trouble hormonal qui touche environ une femme sur dix et qui a pour conséquence des périodes d'ovulation moins fréquentes, avec des règles pouvant intervenir seulement une ou deux fois dans l'année. « Pour que les menstruations deviennent régulières, nous pouvons préconiser une pilule de contraception ou un médicament à base de progestérone, précise Philippe Merviel. S'il y a un souhait de grossesse, un inducteur d'ovulation3 peut être prescrit. »

MATTHIEU STRICOT

1. Tels que des neuroleptiques ou certains anti-ulcéreux.
2. Pouvant développer des adhérences dans l'utérus ou une sténose du col utérin.
3. Médicament qui stimule les ovaires ou leurs centres de commande cérébraux.

TOUT LE DOSSIER

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest