À Notre-Dame de Paris, les chercheurs à l’épreuve de la reconstruction

Grand angle

N° 413 - Publié le 26 octobre 2023
C2RMF / ALEXIS KOMENDA - CC BY-SA 4.0 / GODEFROYPARIS
Le 15 avril 2019, la première alerte incendie est donnée à 18h23. Le feu ne sera totalement éteint que le lendemain, peu avant 10h.

Magazine

4301 résultat(s) trouvé(s)

Près de cinq ans après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, la reconstruction progresse, tout comme la recherche sur les vestiges et la mémoire de la cathédrale. Mais comment ces deux chantiers hors normes s’articulent-ils ?

Le 15 avril 2019, Notre-Dame de Paris prend feu. Sous les yeux ahuris des Parisiens, les flammes dévorent la flèche. Le chef d’œuvre d’architecture conçu par Viollet-le-Duc se consume sur les écrans du monde entier. Un peu avant 20 h, la structure oscille dangereusement avant de s’effondrer. Quatre ans et demi plus tard, son ossature en bois s’apprête à poindre à nouveau dans le ciel de Paris. En moins de cinq heures, le feu emporte avec lui l’intégralité de la charpente et de la toiture en...
Cet article est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Connectez-vous

TOUS LES GRANDS ANGLES

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest