Innovation prometteuse pour la transplantation d’organes

Actualité

N° 416 - Publié le 29 janvier 2024
© Africa Studio / Adobe Stock

Magazine

4259 résultat(s) trouvé(s)

Une équipe internationale de chercheurs est sur une nouvelle piste, qui pourrait permettre de se passer du traitement médicamenteux très lourd après une greffe.

C’est une véritable révolution qui pourrait être en train de se jouer pour les patients recevant une greffe d’organe. Le projet Phoenix, mené par Giuseppe Remuzzi et Pere Santamaria, deux immunologistes de Milan et de Barcelone, et auquel le CHU de Rennes est associé, a une grande ambition : que les receveurs n’aient plus besoin de médicaments immunosuppresseurs. Ces traitements, obligatoires à vie après une greffe pour éviter que le corps ne rejette le nouvel organe, qu’il identifie comme...
Cet article est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Connectez-vous

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest